M. Waldemar KITA, premier lauréat de la « Palme dehors»

A l’issue d’un vote électronique organisé du 24 janvier au 1 er février 2017, le Président du FC Nantes, M. Waldermar KITA, a remporté, haut la main, la première « Palme dehors » (prix récompensant les personnes ou mesures contribuant à mettre les supporters hors des stades) décernée par l’Association nationale des supporters (ANS).

Plus qu’une victoire, c’est un plébiscite. Sur les 1.506 votes enregistrés, 639 (soit 42,4 % des voix) se sont portés sur M. KITA, très loin devant le favori des bookmakers et marathonien de la lutte contre le dialogue avec les supporters, M. le commissaire BOUTONNET (323 votes, 21,4 %). Suivent les interdictions de déplacement (190 votes, 12,6 %), Mme la sous-préfète de Lens (142 votes, 9,4 %), M. SERIN (président du FC Metz, 117 votes, 7,8 %) et le duo de MM. THIRIEZ-HUGUES (97 votes, 6,4 %). Nous espérons que leurs prochaines candidatures concerneront davantage la « Palme des tribunes » que la « Palme Dehors ».

Dix ans après son arrivée au FC Nantes, M. KITA remporte donc son premier trophée.
Le seul dont ses supporters se seraient bien passés.

Cette distinction récompense une décennie passée à saper l’identité d’un club et plusieurs mois à combattre l’ambiance bouillante que la tribune Loire a réussi, autour de la Brigade Loire, à bâtir ces dernières années. Ce trophée anti-supporters, M. KITA le voulait. Déjà, en 2009, il avait marqué les esprits en assénant un coup de tête à un supporter nantais jugé trop critique. Mais, ces derniers mois, il s’est surpassé : après avoir interdit aux supporters de rendre hommage à Michel Der Zakarian lors de son dernier match à la Beaujoire, il a réagi à contre-emploi après les incidents inacceptables observés à l’automne lors d’un match contre Toulouse, accumulant excès et contre-vérités. Plutôt que viser les coupables, il s’acharne, jusqu’à l’absurde, à combattre la Brigade Loire qui, outre sa capacité à animer la Beaujoire, se distingue par son regard critique sur le système KITA. Ces derniers jours, donnant son club en spectacle, M. KITA a nommément visée la Brigade Loire dans un énième communiqué de presse. Pour parachever son travail, il s’évertue à solliciter des Préfectures qu’elles restreignent au maximum les déplacements de ses propres supporters, aussi bien dans le derby à Rennes qu’en match de Coupe de France à Blois.

Monsieur KITA mérite donc amplement cette première « Palme dehors ».

« Kita se rater, autant repartir avec un trophée » (devise personnelle).

Publié dans actualité